La conjoncture économique

La conjoncture économique it

Chiffres clés Italie (source : Eurostat)

Taux d’inflation annuel (mars 2013)      
 

 1,8% (zone Euro : 1,9%)

Taux de croissance annuel PIB (Q4 - 2012) 
 

 -0,7% (zone Euro : -0,5%) 

Taux de chômage (mars 2013)    
 

12.5% (zone Euro : 12,5%)

 

PIB : environ 1500 milliards €

Dette : 2 000 Mds d’euros (125% du PIB)

Déficit . 50 Mds d’euros (3% du PIB)

Solde primaire : +35 Mds d’euros

Selon l’OCDE, l’économie Italienne devrait reprendre sa croissance au second semestre 2013.

  • 3ème économie européenne, 7ème mondiale 
  • Exportations : 2nd partenaire commercial de la France 
  • Importations : 3ème partenaire 

L'Italie a été affectée par la crise mondiale. Elle est entrée en récession depuis le second semestre 2011 à moins 2,4% du PIB en 2012. Le contexte international, l'incertitude politique, les restrictions financières et la consolidation fiscale ont impacté négativement la consommation et l'investissement. La récession devrait se poursuivre en 2013 pour n’être plus que de -0,5% en fin d'année.

Les économistes évaluent en outre un PIB souterrain et non fiscalisé à hauteur d’environ 550 milliards d’euros.

Engagée dans une sévère refonte de son fonctionnement public, l’Italie a opéré des réformes structurelles importantes depuis novembre 2011, engageant des augmentations d’impôts, la réduction des dépenses publiques et la réforme des retraites.

Avec un taux de chômage estimé à 11% de la population active, les jeunes sont les plus touchés avec un taux avoisinant les 30%. De plus, les inégalités régionales sont réelles entre le nord riche et le sud encore en développement, l’Italie est un pays à deux vitesses.