La demande

  • La demande

    La demande

La demande it

Le développement de l’e-commerce

Résumé = Si les achats par carte bancaire sont en stagnation (+1% en valeur dans les logements touristiques et restaurants en 2012), le paiement en ligne ne cesse d’augmenter  

En 2013, le paiement en ligne représente 9% de l’ensemble des moyens de paiements des Italiens, pour un total de 30,3 milliards de transactions contre 15,1 milliards en 2009. 

  • Livres : 14,8% des paiements en ligne
  • Vêtements : 13,9%
  • Produits informatiques : 11,3%
  • Billets de transports : 9,9% 
  • Séjours : 5,4% 

D’autre part, le comportement des consommateurs a sensiblement évolué, notamment au niveau de l’utilisation de cartes bancaires.

  • La valeur totale des dépenses effectuées par carte bancaire en 2012 s’est élevée à 76.3 milliards d’euros, soit +3,1%.
  • Les transactions par carte bancaire devraient progresser de 0.8% en 2013.

Le secteur du tourisme est particulièrement affecté par cette situation morose, bien qu’il fût l’un des seuls éléments positifs de l’économie en 2012 : 

  • 1% : c’est l’augmentation en valeur des transactions effectuées dans les logements touristiques et restaurants en 2012 ;

Enfin, il convient de souligner que l’achat en ligne est un moyen supplémentaire qui profite à l’économie touristique et à ses produits :

  • 12.3% des transactions sur Internet sont effectuées à partir de cartes bancaires ; 
  • 16.5% de la valeur totale des achats sur Internet proviennent de transactions effectuées par carte bancaire.

 (sources : Consorzio Netcomm - CartaSi)

 

La croissance du tourisme sportif en Italie.

La demande d’activités sportives lors de séjours touristiques est en pleine expansion. Pourtant, l’offre de services ne parait pas encore totalement adaptée pour satisfaire toutes les attentes des consommateurs italiens. 

Ce marché représente un chiffre d’affaires annuel de 6.3 milliards d’euros pour 4 à 5 millions de touristes adeptes d’activités sportives durant leurs séjours.
On estime la demande à 12 millions de séjours et près de 75 millions de nuitées. Des activités comme le ski, le golf et les activités nautiques sont de réelles opportunités pour attirer les clients italiens.

 

Le tourisme scolaire toujours important.

Sur les 2.7 millions d’étudiants du secondaire, 900.000 ont effectué un voyage scolaire lors de l’année scolaire 2011/2012, ce qui représente un chiffre d’affaire de 270 millions d’euros pour l’industrie du tourisme scolaire en Italie. 
Ces séjours ont une durée moyenne de 3.9 nuitées, dont 2.9 en Italie et 4.8 nuitées à l’étranger.  44.6% des voyages scolaires sont effectués en Italie (Rome, Florence, Venise et Milan) , tandis que 55.4% se passent à l’étranger (Barcelone, Prague, Berlin et Paris).
(source : Observatoire du Tourisme Scolaire Tci)

 

Le tourisme de Plein Air toujours attractif pour les Italiens

Résumé =  Une catégorie de tourisme de plein air résiste et reste très attractive aux yeux des italiens. En France en 2012, les nuitées italiennes ont progressé de 3.3%.

Si la conjoncture économique a ralenti les ventes de camping cars en Italie , la demande pour le tourisme de plein air est réelle. Les Italiens apprécient les vacances itinérantes, le fait de pouvoir décider au dernier moment où se rendre. C’est une liberté pour découvrir des territoires inconnus qui ne souffrent pas du tourisme de masse. 

Le secteur reste vivace malgré une année 2012 très difficile. 6.156 véhicules  ont été vendus, dont 4.731 camping cars et 1.425 caravanes. Les baisses respectives ont été de -32,6% et de -16,1%.  18.968 modèles d’occasion ont été vendus en 2012 (-11,4%).

Selon les dernières données de l’ISTAT, l’utilisation du camping car pour les vacances a augmenté de 38,6%, notamment pour les longs séjours (+54,9%). 

L’Italie demeure le 3ème constructeur européen de camping cars après l’Allemagne et la France. Le nord de l’Italie est le territoire où se concentre la majorité des véhicules. Il représente  72% du territoire National dont 21,6% en Lombardie, 14,2% dans le Piémont, 12,9% en Emilie-Romagne et 12,2% en Vénétie.Cette industrie représente 500 millions d’euros de chiffres d’affaires pour 5.000 salariés.

En 2012, les nuitées des Italiens en France dans les hébergements de plein a augmenté de +3.3% (camping-car), tandis qu’elle ont fortement diminué dans l’hôtellerie traditionnelle (-8.1%).