La distribution

La distribution it

La situation du secteur est instable. En témoigne le changement de stratégie de Club Med ainsi que les risques de fermetures pour les entreprises de voyages scolaires.

Le Club Med : stratégies, fermeture et ouverture de nouveaux villages

Le Club Med souhaite stimuler ses ventes avec un éventail de services haut de gamme à des prix abordables. Pour les départs printaniers, l’opérateur propose des séjours « all inclusive » pour les villages Pragelato Via Lattea et Sinai Bay Boucaniers. Ces initiatives prisent par le Club Med concernent aussi les destinations estivales avec le « Bonus Early Booking », applicable aux séjours réservés entre le 10 Mai et le 31 Octobre, qui permet de bénéficier de prix réduits par rapport à l’offre initiale.
Le tour opérateur compte notamment développer et rénover ses villages sur les iles de la Sardaigne et de la Sicile, en dirigeant son offre vers des services de haute qualité. Le directeur commercial Giorgio Trivellon déclare : « nous voulons améliorer les clubs standards et restructurer ou abandonner les villages à 3 tridents ». En 2014, un nouveau village à Cefalu (en Sicile) ouvrira ses portes, après une rénovation complète.

Alarme sur les voyages scolaires : des entreprises risquent de fermer en Italie

Les voyages scolaires ont diminué et cela engendre un risque potentiel pour les entreprises spécialisées dans le secteur.
Ce type de voyage génère plus de 10 000 emplois avec un chiffre d’affaire national de 450 millions d’euros. « C’est important de maintenir ces voyages éducatifs et socio-culturels » indique Costanzo. Selon Marco Zampiere, directeur du Fiavet Latium, « il faut que le nouveau gouvernement mette en place des frais de déplacements pour la réactivation des voyages par les enseignants».